Remboursement de la téléconsultation : expliqué

La consultation vidéo est une méthode à laquelle peut avoir recours tout patient étant dans le besoin. Si les voies de paiement sont les mêmes qu’un rendez-vous classique, retenez que vous avez aussi la possibilité de vous faire rembourser. Pour comprendre les étapes de remboursement de la téléconsultation, lisez ceci.

Un remboursement à hauteur de 70 % par la sécurité sociale

Depuis septembre 2018, où la téléconsultation s’applique sur le territoire français, il est tout à fait possible de se faire rembourser les frais. Ainsi, le mode de remboursement est le même que celui d’un rendez-vous physique. À cet effet, la caisse de sécurité sociale s’assure de vous retourner 70 % des fonds payés. Quant aux 30 % restants, ils sont à votre charge ou ils sont pris en compte par votre mutuelle ou complémentaire santé.

Lire également : Pourquoi dormir avec un masque de sommeil ?

Pour rappel, la mutuelle santé est un contrat souscrit auprès d’un établissement d’assurance ou d’une structure de prévoyance. C’est une formule qui vient compléter les garanties de base offertes par la Sécurité sociale. Voilà pourquoi, elle prend en charge partiellement cet aspect de vos dépenses de santé afin de vous offrir une couverture plus large.

Le tiers payant pour bénéficier d’un remboursement de la téléconsultation

remboursement de la téléconsultation

A lire en complément : Les multiples bienfaits de l'exercice physique pour maintenir une bonne santé

La prise en charge de la sécurité sociale peut être encore plus élevée lors d’un remboursement de la consultation en ligne. C’est une possibilité qui ne concerne qu’une partie des patients. Il s’agit notamment :

  • des femmes enceintes ;
  • de ceux qui souffrent d’une maladie longue durée ;
  • des bénéficiaires d’une protection universelle maladie (PUMA).

Alors, tous ces individus jouissent d’un tiers payant intégral. Si vous vous retrouvez dans l’un ou dans l’autre des cas, vous n’avez rien à payer pour la consultation. Plus précisément, si votre rendez-vous est avec votre médecin généraliste, vous n’avez pas besoin d’avancer les 25 € prévus.

Cependant, les professionnels exerçant en ville peuvent proposer le tiers payant à tous leurs patients, quelle que soit leur situation. Toutefois, cela n’est pas une obligation.

Le remboursement de la téléconsultation face aux mesures Covid-19

Tout au long de la période des dispositions spécifiques face au Covid-19, la consultation vidéo a connu une certaine extension. De plus, le gouvernement a généralisé l’utilisation de ce moyen pour les cas suspects enregistrés et pouvant être gérés depuis les résidences.

Ainsi, les patients pouvaient obtenir une visioconférence avec un médecin traitant sans qu’il ne soit pas forcément un spécialiste connu. Toujours dans la même veine, un décret acté met en place une prise en charge totale de la consultation à distance. De ce fait, au lieu de 70 %, l’assurance maladie devait prendre en compte 100 % du remboursement de la consultation.

De plus, il faut retenir que ce décret suivi de toute une série étend cette formule à tous les cas de pathologies. Néanmoins, il a cessé de prendre effet à partir du 30 septembre 2022. Du coup, la sécurité sociale prend désormais en compte 70 % des frais comme ce fut le cas initialement.